Devenir Fan

Blogroll

« L'art au delà du marché | Accueil | L’apologétique, SIDA, cancer et peste noire de la vie spirituelle »

01/02/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Baroque

Hihi, la querelle nominalistes/idéalistes (avec les gentils réalistes chrétiens au milieu) était encore enseignée à Ichtus au cours des années 2000.

Zozoped

Je ne suis pas d'accord avec l'hypothèse de départ qui dit qu'on a besoin de se faire une idée sur tout. L'expérience et la culture, c'est bien; l'analyse impartiale, c'est (bien) mieux.

A la question : est-ce que cette personne est sérieuse, il y a, de base, non pas deux mais trois réponses. Oui / Non / Je ne sais pas. Et contrairement à ce qu'on peut enseigner en préparation d'entretiens, la troisième réponse est parfois (souvent) la meilleure, car elle prouve qu'une réponse qui est donnée est motivée, et non pas aléatoire ou pifométrique.

Pierre Schneider

Zozped : mais je suis d'accord avec vous, nul n'est tenu d'avoir un avis sur tout. Mais nous ne sommes pas les seuls à choisir les sujets sur lesquels il est opportun d'avoir un avis, ni le temps qui nous est laissé pour le faire. Et, oui, on peut répondre "je ne sais pas". Je le sous-entend puisque mes raisonnements rapides présupposent qu'on soit dans une zone de connaissance et de confort intellectuel. Dans les autres cas, il vaut mieux en rester au bon sens ou au "je ne sais pas".

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.