Devenir Fan

Blogroll

« Un bon copte est un copte mort | Accueil | Valhalla Rising »

13/10/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Fred Morel

Je vois que pour vous la messe est dite, ce sera une erreur des pilotes.
Alors en tant qu'ingénieur (qui a pratiqué dans l'aéronautique) et pilote de ligne je vais vous répondre.
Tout d'abord sur l'auteur de ce livre, il n'a jamais été pilote de ligne donc ne possède aucune compétence pour s'exprimer sur ce sujet, un avion de ligne n'est pas un avion de voltige.
Dois je vous rappeler que Renaud Ecalle, champion de monde de voltige, pilote de chasse s'est tué avec toute se famille à bord de son avion en commettant une erreur très simple, celle de ne pas avoir voulu renoncer. Personne n'est donc infaillible, sauf peut-être Mr Otelli, votre gourou.
Et pour avoir fait une partie de ma formation de pilote de ligne avec un ancien de la Patrouille de France, je peux vous dire qu'il en a bavé comme les autres, car ce n'est pas du tout le même pilotage.
Le monde des pilotes contrairement à ce que vous croyez est un monde ou doit régner l'humilité, et on arrive même à la trouver régulièrement à Air France, "un bon pilote est un vieux pilote"
Alors mes collègues s'en sont-ils retrouvés là.
Demandez aux pilotes d'A330 ce qu'ils en pensent.
Voici leurs réponses :
- L'A330 a été vendu comme ne pouvant décrocher par Airbus (véridique), donc si vous avez une alarme décrochage à haute altitude elle est certainement fausse et ne pas en tenir compte, et donc il n'y a avait pas de procédure….en plus elle disparaît sous 60 kt (conception débile)
- Tout pilote dès qu'il reconnaît le décrochage pousse sur son manche, si mes collègues ne l'ont pas fait c'est qu'ils ne l'ont pas perçu.
- Savez vous qu'avec les illusions sensorielles ont peut se croire en montée en virage alors que l'avion est à plat et rectiligne ? On ne peut donc pas toujours piloter un avion "aux fesses" comme à l'aéroclub, surtout de nuit au dessus de l'eau où on n'a aucun repère visuel.
- Si mes collèges ont tiré sur le manche c'est qu'ils ont perdu 400 ft aux altimètres avec une vitesse élevée (mais fausse) affiché. Quand un avion de s'approche de son Mach Maxi (MMO), tout pilote tire sur le manche, faut-il encore avoir la bonne vitesse affiché.
- Vu le cursus du copilote de droite, je pense qu'il avait son 1er cycle de voltige, donc si tout avait été simple il aurait certainement su quoi faire.
Et je peux continuer sur les Pitots, le BEA, l'AESA.
Et que pensez vous du patron de l'AESA qui refus ed'être entendu par la juge Zimmerman en se réfugiant derrière son immunité diplomatique ???
Posez vous les bonnes questions au lieu de lire les livres racoleurs d'Otelli, distrayants mais surtout rémunérateurs pour leur auteur.
Je vous rappelle qu'un des copilotes avait sa femme à bord et a laissé 2 enfants orphelins, ayez au moins un peu de retenue avant d'insulter sa mémoire.

Pierre Schneider

Fred Morel : merci pour les informations sur Otelli et l'A330. Dommage que cela vous pousse ensuite à une tactique machinale d'intimidation par le langage employé ("votre gourou", "insulter sa mémoire").
Ce n'est pas sport non plus de dire que vous, vous savez (sur les sondes Pitot, le BEA etc) puis de ne rien préciser de plus. Parlez-nous plutôt du patron de l'AESA parce que moi, je ne le ferai pas.


Juste parce que je suis taquin, un petit lien pour troller. Attention, je n'adhère pas aux propos de l'article, qui me semble assez représentatif des vices du journalisme qui ne comprend pas tout et monte en épingle (cette fameuse assiette à 12 degrés) ... mais bon.

http://www.challenges.fr/entreprise/20110928.CHA4840/nouvelles-revelations-sur-l-incident-du-vol-air-france-caracas-paris.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.