Devenir Fan

Blogroll

« Elle compile le C | Accueil | Ne tirez pas sur le Prince Eric »

27/10/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Zabou

Je ne maîtrise pas assez les "Signes de piste" (même si tu peux t'enorgueillir de me les avoir faits découvrir !) donc je ne me prononcerai pas sur ton analyse mais me permettrai simplement 2 remarques portant sur des points de détail :
- Baudelaire a dit lui-même qu'il était un indécrottable (ou incorrigible, je ne sais plus) catholique. Même s'il faut éviter une récupération abusive de la part des catholiques, cela ne me semble pas un point négligeable.
- Pas sûre non plus qu'on puisse réellement parler de "littérature catholique"... mais, bon, on suit tout de même ton raisonnement ! ;-)

Amblonyx

merci pour cette analyse de mon article ;-)

deux petites remarques :
-je ne me limite pas à l'art Catholique mais Chrétien :-P (le groupe de métal HB est je pense protestant, pas encore réussit à vérifier).
-Je pense que le prince Éric est à peine plus Catholique que scout :-D comme tu le souligne il montre une certaine exemplarité mais totalement désincarné et au final il joue le scout (dans le sens bas de jouer un rôle et non celui de jouer sa vie^^) mais l'est il vraiment ?

j’essaierai de creuser ça mais maintenant je pars marcher à Vezelay (avec la route scoute d'Europe ^^ )

FSS et en UdP
@mblonyx

Pierre Schneider

Zabou : Baudelaire l'a dit... mais Baudelaire parlait beaucoup et parlait d'une époque où être catholique n'avait pas la même connotation qu'aujourd'hui. Je reste quand même sur l'opinion que le péché, le paradis et la religion en elle-même l'intéressaient plus que l'Incarnation ou la vie unitive. (Il faut dire que c'est beaucoup plus sexy).

La "littérature catholique" ou "chrétienne", c'est un peu comme la réacosphère, il faudra qu'on finisse par se pencher sur la consistance du concept et sur ce qu'il doit à la mode...

Amblonyx : vous venez de susciter un second billet, ce soir sans doute. Bonne pneumonie en attendant. (ce qui ne me tue pas me rend plus fort). Et LA vraie question : short ou pantalon?

amblonyx

pas de pneumonie, j'ai même pu dormir à la belle deux nuits (à coté de ma tente), décidément tout ce perds (sauf les traversé de rivières ;-)

je lirai votre saga demain mais je tenais toutefois à vous répondre : toujours en pantalon été comme hivers

FSS

Christian Floquet

Je suppose que quand vous dite
"Un Georges Ferney pourra enfermer ses personnages dans une bibliothèque." Qu'il s'agit là d'une évocation de Fort-Carillon ?

C. Floquet

Pierre Schneider

Christian Floquet : oui, il s'agit bien de cela

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.