Devenir Fan

Blogroll

« Media-bashing : la bulle des trackers | Accueil | La peine de mort est toujours un spectacle »

21/09/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

françois marchand

Une question au sujet de l'"intention criminelle" : il m'a semblé que dans toutes les affaires récentes impliquant des traders, il n'y a pas de détournement d'argent, le seul objectif étant de faire gagner plus d'argent à la banque, ou de se "refaire" après un coup malheureux (tous les joueurs savent que c'est une mauvaise idée). Il y a certes un but pécuniaire, puisque les primes sont connectées aux résultat, mais il me semble, et ce que veut peut-être dire Ritholz, que ces braves gens ne font que reproduire avec zèle la demande implicite de leur hiérarchie. Il me semble d'ailleurs que Kerviel aurait pu se défendre efficacement sur ce terrain (il a choisi de changer très vite d'avocat et de prendre un crétin médiatique : tant pis pour lui, ce qui lui arrive est mérité). Mais peut-être sur ce point me trompè-je.

Merci en tout cas pour les billets sur ce thème : tout à fait d'accord avec votre analyse de la nullité journalistique française. Même les journalistes spécialisés sont incapables de décrire précisément ce qui s'est passé, alors que, comme souvent en économie, tout est très simple dès lors que l'on cesse d'être impressionné par le jargon pseudo-mathématique dont raffolent les professeurs d'économie.

Pierre Schneider

Qui sait? La rapacité, l'appât du gain, l'envie, les choses à prouver, le conformisme... et beaucoup d'autres raisons peuvent expliquer ces gestes. Effectivement, la thèse de Ritholtz peut aussi se lire ainsi : les banques sont les premiers voyous parce qu'elles encouragent voire ordonnent secrètement le trading de voyou. Mais il ne me semble pas l'affirmer explicitement dans son texte.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.