Devenir Fan

Blogroll

« L’assassinat de Heydrich en causant dans le poste | Accueil | Il exalte les paysans et renverse les professeurs »

14/07/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Polydamas

Point de pardon ? Il me semble que les scènes sur la plage où l'on voit le petit frère pardonner à son grand frère en sont justement l'expression.
Cela dit, assez d'accord avec toi qu'il s'agit d'un film peu catholique (j'ai d'ailleurs du mal à comprendre le billet de l'abbé de Tanouarn à ce sujet). Par contre, je ne comprends pas bien ta suggestion sur le fait qu'il serait peu chrétien également.

Pierre Schneider

Polydamas : où sont la communion des saints? Dieu fait homme? Le Christ? Ce sont des éléments fondamentaux qui sont absents du scénario ou ne figurent que de manière contingente. Job n'était pas chrétien, au demeurant.

Pierre Schneider

Polydamas : assez d'accord avec ce que l'abbé de Tanouarn en dit ; mais le sujet du mal est englobé dans un sujet plus vaste. Heureusement, puisque je ne connais pas de religion qui ait une vision acceptable là-dessus. Je suis à 100% d'accord quand il dit aussi que ce film contient plusieurs films ; une interprétation panthéiste en est sans doute possible.
Mais l'engoument des cathos, comme trop souvent, tient à un réflexe de supporter : on parle de notre équipe : OUAIIIIIIIS. Je passe charitablement, en revanche, sur les commentaires périphériques. Dieu dans le "sourire d'un enfant", c'est de la spiritualité de chaisière et d'image de première communion. Et l'ignorance des courants religieux américains est effarante chez certains (tout ce qui n'est pas catholique romain est donc protestant?)

pépé le moko

Merci pour cette remarquable analyse de l'extraordinaire film de Terrence Malick.
Juste une petite correction : pour des raisons chronologiques, il est impossible que la mort du fils (né au début des années 50, les automobiles sont des marqueurs chronologiques) soit due aux guerres d'Irak ou d'Afghanistan.
Il ne peut s'agir que de la guerre du Vietnam, probablement au milieu ou à la fin des années 60 (toujours d'après les voitures montrées dans le film).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.